☀ *qui éclaire mon Jeudi 28 Mars 2019, Jeudi de la troisième semaine de Carême, Année C.*

*Être avec le Seigneur (Lc 11, 14-23).*

jésus chasse les démons 2

Celui qui n’est pas avec Moi est contre Moi ; celui qui ne rassemble pas avec Moi disperse (Lc 11,23).

Toute la Mission de Jésus est un combat contre le Mal sous toutes ses formes.

Certains admirent Jésus, d'autres L'accusent de magicien, tandis que d'autres encore veulent Le mettre à l'épreuve en réclamant de Lui des lettres de créances.

Dans notre société, nous avons un tas de gens qui se disent prophètes par le fait d'opérer "des guérisons". Certains les admirent, tandis que d'autres se posent les mêmes questions que les contemporains de Jésus : au nom de qui agissent-ils ? Est-ce au nom de Dieu ou au nom de Satan?

*Le critère ultime pour juger un vrai prophète n'est pas la grandeur ou le nombre des miracles qu'il accomplit, c'est la fidélité de son enseignement à la foi au Dieu unique; un exorcisme qui détournerait le peuple de cette foi ne peut, en aucun cas, provenir de Dieu.*

Comme on juge l'arbre à ses fruits, on doit juger les exorcismes et autres guérisons à leurs liens avec la venue du Règne.

L'argument suprême qui montre que Jésus n'agit pas au nom de Satan, c'est que Sa prédication porte sur le Règne de Dieu.

L'ultime argument est donné sous la forme d'une parabole qui exprime la victoire de Jésus sur Satan. Ce dernier est l'homme fort, bien armé, qui garde soigneusement son palais, son royaume et dont les biens seraient les "hommes possédés" par ses séïdes, les démons. La victoire d'un plus fort au moyen des exorcismes est détaillée .

Dans la guerre eschatologique, ultime, qui opposera le Règne de Dieu et celui de Satan, la neutralité sera impossible et tout homme va devoir choisir son camp.

Qui ne range pas du côté de Jésus fait le mauvais choix.

En ce temps de Carême et toute notre vie durant, soyons du côté de Jésus pour bénéficier de Sa grâce. Amen.

*Père Sainlus François*
Diocèse de Hinche