vendredi 4 août 2017

Catéchisme de saint Jean-Marie Vianney sur la prière

Voyez, mes enfants : le trésor d'un chrétien n'est pas sur la terre, il est dans le ciel. Eh bien ! notre pensée doit aller où est notre trésor. L'homme a une belle fonction, celle de prier et d'aimer. Vous priez, vous aimez : voilà le bonheur de l'homme sur la terre ! La prière n'est autre chose qu'une union avec Dieu. Quand on a le cœur pur et uni à Dieu, on sent en soi un baume, une douceur qui enivre, une lumière qui éblouit. Dans cette union intime, Dieu et l'âme sont comme deux morceaux de cire fondus ensemble ; on ne peut... [Lire la suite]

jeudi 3 août 2017

Catéchèse pré-baptismale de saint Cyrille de Jérusalem sur le symbole de la foi

L'Église a les promesses de la vie éternelle Église « catholique» : tel est le nom propre de cette Église sainte et qui est notre mère à tous. Elle est l'épouse de notre Seigneur Jésus Christ, le Fils unique de Dieu, car il est écrit : De même que le Christ a aimé l'Église et s'est livré pour elle, etc. ; elle offre une image et une imitation de la Jérusalem d'en haut, qui est libre et qui est notre mère à tous. Après avoir été stérile, elle a maintenant de nombreux enfants. La première épouse ayant été répudiée,... [Lire la suite]
mercredi 2 août 2017

Catéchèse pré-baptismale de saint Cyrille de Jérusalem sur le symbole de la foi

Pourquoi l'Église est appelée Catholique L'Église est appelée catholique (ou universelle) parce qu'elle existe dans le monde entier, d'une extrémité à l'autre de la terre ; et parce qu'elle enseigne de façon universelle et sans défaillance toutes les doctrines que les hommes ont besoin de connaître, sur les réalités visibles et invisibles, célestes et terrestres. En outre, elle est appelée catholique parce qu'elle soumet à la vraie religion tout le genre humain : chefs et sujets, savants et ignorants ; parce qu'elle soigne et... [Lire la suite]
samedi 29 juillet 2017

Homélie de saint Jean Chrysostome sur la 2° lettre aux corinthiens

« Je déborde de joie dans toutes nos détresses » De nouveau saint Paul aborde le thème de la charité, en modérant la sévérité de ses reproches. Après avoir réprimandé et blâmé les Corinthiens parce qu'ils ne l'aiment pas autant qu'il les aime, parce qu'ils se séparent de son amour et qu'ils s'associent à des hommes corrupteurs, il adoucit de nouveau la rudesse de ses reproches en leur disant : Comprenez-nous, c'est-à-dire : « Aimez-nous. » Il leur demande une faveur modique et qui sera plus profitable à ceux qui l'accordent... [Lire la suite]
samedi 29 juillet 2017

HOMÉLIE DE SAINT AUGUSTIN SUR L'ÉVANGILE DE LUC

MARTHE ET MARIE AU PIED DU MAITRE Les paroles de notre Seigneur Jésus Christ nous invitent à tendre vers un seul but quand nous peinons dans les multiples travaux de ce monde. Nous y tendons alors que nous sommes toujours errants, pas encore résidents ; toujours sur la route, pas encore dans la patrie; toujours désirant, pas encore possédant. Cependant nous devons y tendre, y tendre sans paresse et sans relâche, afin de pouvoir y parvenir un jour. Marthe et Marie étaient deux sœurs, proches non seulement par la chair mais aussi... [Lire la suite]
mardi 25 juillet 2017

HOMÉLIE DE SAINT JEAN CHRYSOSTOME SUR L’ÉVANGILE DE MATTHIEU

Les fils de Zébédée... Les fils de Zébédée pressent vivement le Christ par ces paroles : Ordonne que nous siégions l’un à ta droite et l’autre à ta gauche. Que répond-il ? Pour leur montrer que leur demande n’a rien de spirituel et que, s’ils avaient su ce qu’ils demandaient, ils n’auraient jamais osé le demander, il leur dit : Vous ne savez pas ce que vous demandez, combien c’est grand, combien c’est étonnant, combien cela dépasse même les puissances d’en haut. Puis il ajoute : Pouvez-vous... [Lire la suite]

vendredi 21 juillet 2017

TRAITÉ DE SAINT AMBROISE SUR LES MYSTÈRES

Présentation de l’Eucharistie aux nouveaux baptisés Le peuple purifié, puis enrichi par les signes distinctifs du chrétien, s’avance vers l’autel du Christ, en disant : J’approcherai de l’autel de Dieu, du Dieu qui réjouit ma jeunesse. Puisqu’il a déposé les dépouilles de la vieille erreur, sa jeunesse est renouvelée comme celle de l’aigle, il se hâte d’accéder à ce banquet céleste. Il vient donc et, voyant le saint autel tout apprêté, il s’écrie : Devant moi tu as préparé une table. C’est ce peuple que fait... [Lire la suite]
samedi 8 juillet 2017

Sermon de saint Augustin sur l'Ancien Testament

« Le sacrifice qui plaît à Dieu, c'est un esprit brisé » Mon crime, dit David, moi, je le reconnais. Si moi, je reconnais, c'est donc à toi de fermer les yeux. Ne prétendons aucunement que notre vie est vertueuse et que nous sommes sans péché. Pour que notre vie mérite l'éloge, demandons pardon. Les hommes sans espérance, moins ils font attention à leurs propres péchés, plus ils sont curieux des péchés d'autrui. Ils ne cherchent pas ce qu'ils vont corriger, mais ce qu'ils vont critiquer. Et puisqu'ils ne peuvent pas... [Lire la suite]
mardi 4 juillet 2017

Sermon de saint Augustin « sur les brebis »

« Devant Dieu et devant les hommes... »  Notre gloire, c'est le témoignage de notre conscience. Il y a des hommes qui jugent témérairement, qui critiquent, qui grognent, qui récriminent, qui s'évertuent à jeter le soupçon sur ce qu'ils ne voient pas, et aussi à ébranler ce qui n'inspire aucun soupçon : contre ces gens-là, que nous reste-t-il, sinon le témoignage de notre conscience ? Mes frères, même quand nous voulons plaire, nous ne cherchons pas notre gloire et nous ne devons pas la chercher ; nous devons chercher le salut... [Lire la suite]
lundi 3 juillet 2017

Homélie de saint Grégoire le grand sur l'Evangile de Jean

Thomas, l’un des douze (dont le nom signifie Jumeau) n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Ce disciple était le seul absent. À son retour, quand on lui raconta ce qui s’était passé, il ne voulut pas le croire. Le Seigneur vint une seconde fois, et il présenta au disciple incrédule son côté à toucher, lui montra ses mains et, en lui montrant les cicatrices de ses blessures, guérit en lui la blessure de l’incrédulité. Que remarquez-vous en tout cela, frères très chers ? Croyez-vous que tout cela se soit produit par... [Lire la suite]