104748calvaire-rome-2-mainstorypays-2

L'auteur de l’ouvrage Cum clamore valido(1) « fait parler » ici Jésus au sujet de Marie :

« Pour devenir Mère des enfants de Dieu, ce sont toutes les douleurs du Calvaire que Marie a dû endurer ! Car c'est alors seulement que, du haut de ma Croix, j'ai laissé tomber les paroles la sacrant de ce titre pour l'éternité, lui conférant et lui confiant la maternité universelle des âmes.

Voici ta mère ! ... Voici ton Fils ! (Jn 19, 26-27).

Parole créatrice comme toutes mes paroles ! À l'heure même où je la prononçais, apercevant dans une immense vision de tendresse toute la famille humaine à travers mon apôtre vierge, je créais en Marie un vrai cœur de mère pour chaque membre de cette famille, tandis que je créais chacun vrai enfant de Marie, enfant de ses douleurs co-rédemptrices.

Aussi chaque âme chrétienne peut dire : Je suis née du martyre de Marie ! Du martyre volontaire de Marie ! Car, si silencieux que fût son Fiat d'acquiescement, vous ne pouvez douter de sa réalité profonde, intime, toute pleine de Magnificat ! Réponse que J'attendais pour prononcer le Consummatun est [tout est accompli] (Jn 19, 30) de mon œuvre rédemptrice. »

 

(1) Une religieuse qui a souhaité garder l'anonymat


Cum clamore valido, (Avec un grand cri), Paris 1943, p. 69-73

 

Source: www.mariedenazareth.com