☀qui éclaire mon Mercredi de la 5e semaine de Carême, Année C.

Jean 8, 31-42

mains-chaine-brisee


Si vous demeurez fidèles à ma parole vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres (Jn 8,32).

Dieu nous crée libres dans les trois facultés supérieures de notre être : volonté, mémoire et intelligence.

Cette liberté ne trouve sa pleine signification que dans notre fidélité et dans notre amitié avec Dieu car en dehors de Lui nous ne pouvons rien faire (Jn 15,5).

Une vie sans Dieu n'est rien d'autre que misère et esclavage. C'est Dieu qui nous rend libres, car Il est la Vérité. Être vraiment libre signifie être fidèle à la Parole de Dieu, être fidèle à Jésus.

Par contre, vivre dans le péché, dans l'idolâtrie, c'est être esclave. Jésus disait aux juifs : tout homme qui commet le péché est esclave du péché.

Ne laissons pas Dieu pour aller adorer les idoles, c'est ce que fait l'esclave. Il ne demeure pas pour toujours dans la maison de son maître.

Restons attachés à Dieu en Jésus-Christ car c'est Lui le Fils qui demeure dans la maison pour toujours qui nous rendra libres. Saint Augustin, nous dit : « de Celui qui nous a créés, ne nous éloignons pas même pour aller vers nous-mêmes ».

Quelle que soit la situation dans laquelle nous nous retrouvons, n'abandonnons pas notre Dieu. Soyons Lui fidèles comme Sidrac, Misac et Abdénago, il enverra son ange nous délivrer car Il est un Dieu fidèle qui garde sa Parole.

Béni soit le Dieu qui a envoyé Jésus-Christ nous libérer de l'esclavage du péché. Amen ! 

 

Père Sainlus François 

Diocèse de Hinche,  Haïti