☀ qui éclaire mon Dimanche 31 Mars 2019

4e dimanche de Carême (Laetare),  Année C.

fils prodigue

Joie du retour au Père, Laetare  (Lc 15, 1-3.11-32)

Durant tout le temps de Carême, l'Église nous lance un appel à la conversion ; un appel au retour à la Source de la vie, car quand nous péchons, nous sommes considérés comme exilés, comme morts ou encore comme ce fils prodigue vivant loin de la communion avec son père.

Cet appel nécessite une réponse positive, claire et définitive. Voilà pourquoi, à travers la liturgie du dimanche dernier, le Christ nous avait donné cet avertissement : « si vous ne vous convertissez pas vous mourez tous dans vos péchés. » (Lc 13,5).

Pour opérer cette conversion, ce retour au Père miséricordieux, l'Église nous a proposé un ensemble de moyens efficaces. L'un des moyens proposés par l'Église est la Pénitence à travers le Jeûne, la Prière, et le Partage.

Oui, comme l'enfant prodigue de l'évangile qui vivait loin de son père, nous avions galvaudé les grâces reçues dans le Baptême et l'Eucharistie. Nous avons regretté nos erreurs, nos péchés et nos manquements qui nous faisaient habiter et manger avec les porcs. Nous nous sommes reconnus coupables devant le Seigneur. Nous avons demandé pardon au Seigneur à travers le Sacrement de la Pénitence, la confession.

Cet évangile ne manque de nous instruire sur la tendresse et la miséricorde du Seigneur pour nous qui sommes pécheurs. Il nous montre la joie et la fête qu'il y a dans le ciel pour notre retour au Seigneur.

Point de prodigue sans pardon qui le cherche, nul n'est trop loin pour Dieu..... Point de blessure que sa main ne guérisse, rien n'est perdu pour Dieu... Point de ténèbres sans espoir de lumière, rien n'est fini pour Dieu. (cf. Hymne de Carême).

En ce 4e dimanche de Carême, l'Église nous invite à célébrer la joie de notre conversion, la joie de notre retour à notre Père miséricordieux. Cette Joie se mêle à la joie du ciel qui fête d'abord notre retour à Dieu car le Christ nous dit : il y a plus de joie au ciel pour un seul pécheur converti plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de conversion (Lc 15,7).

La Joie de notre conversion nous plonge déjà dans la joie de Pâques où le Seigneur nous a fait revenir et renaitre définitivement dans la Mort et la Résurrection de son Christ (2Co 5,17-21).

À l'approche des fêtes de Pâques, comme le Seigneur disait pour Israël au moment de la célébration de la Pâque, écoutons-le qui nous dit aujourd'hui : « j'ai enlevé de vous le déshonneur du péché. » Comme le Père disait à son fils ainé pour le retour de son fils prodigue, écoutons Dieu, Notre Père miséricordieux, qui dit à tous les anges et les saints du ciel : « Mangeons et festoyons car ses enfants que voilà étaient morts, et ils sont revenus à la vie.

Laissons-nous réconcilier avec Dieu et célébrons la joie de notre retour à Lui. Amen.

 

Pere Sainlus FrANCOIS

DIocese de Hinche, Haiti