Au souffle ardent de Celui qui vient

 

Avent

Au souffle ardent de Celui qui vient,

Que passe encor sur le monde ancien

 Le chant nouveau que chantait Marie,

Le chant des pauvres que Dieu choisit.

 

Un long mépris les tenait captifs,

Mais Dieu en eux reconnaît son Christ !

Le Fils de l'homme avec eux fait corps,

Il boit leur coupe et détruit leur mort.

 

Ouvrez vos cœurs au combat de Dieu,

L'Agneau viendra y jeter son feu ;

Dépouillez-vous car le temps est court,

Suivez la voie qu'a tracée l'amour.

 

Vos biens retiennent vos mains liées,

Ne gardez rien, vous serez comblés :

Il faut tout perdre et laisser monter

Le chant nouveau que Marie chantait.