Papaute

   La papauté est l'un des aspects les plus distinctifs du catholicisme. Malheureusement, c'est aussi l'un des plus mal compris. Voici 5 mythes sur la papauté que trop de gens croient encore. Notez que ces mythes concernent la fonction de la papauté en tant que telle et ce ne sont pas des mythes sur un pontife en particulier. Les voici :

 Mythe 1: Le pape est toujours infaillible

 Vérité: Quand il s'agit de définir un nouvel enseignement, il est très rare qu'un pape invoque l'infaillibilité papale.

     Les conditions pour qu'un enseignement papal soit infaillible ont été définies par le 1er Concile du Vatican en 1870. Le pape est infaillible lorsque « remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu'une doctrine sur la foi ou les mœurs doit être tenue par toute l'Église …».

        La plupart des papes n'invoquent jamais l'infaillibilité papale (à moins de compter les canonisations). Cela ne signifie pas que les catholiques peuvent ignorer ce qu'un pape enseigne, mais cela signifie simplement que ce n'est pas infaillible (à moins que ce qu'il enseigne ait déjà été défini infailliblement auparavant).


Mythe 2: La papauté n'est pas dans la Bible

Vérité: En réalité, la papauté a été établie par le Christ lui-même dans les Écritures. On pourrait en dire beaucoup à ce sujet, mais voici quelques exemples.

Bien qu'il ait donné à tous ses apôtres le pouvoir de « lier et délier » (Matthieu 18, 18), à Pierre seul, Jésus a donné les « clés du royaume des cieux » (Matthieu 16, 15-19), disant que Pierre était la « pierre » sur lequel il construirait son église. Juste avant sa Passion, le Christ a dit à Pierre: « j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères. » (Luc 22, 32). De plus, après sa résurrection, Jésus - qui est le Bon Pasteur de toute l'Église - dit à Pierre « Pais mes brebis » (Jean 21, 15- 19)

 Tout cela signifie finalement que Jésus a donné à Pierre un rôle spécial et essentiel parmi les apôtres dans la fonction de gouvernance et d'enseignement de l'Église. Le pape est le successeur de saint Pierre et il continue d'exercer aujourd'hui ce rôle essentiel donné à Pierre par le Christ.


Mythe 3: Le pape est nécessairement une personne sainte

Vérité: Tout d'abord, l'Église catholique n'a jamais prétendu que les papes doivent être saints et elle ne se fait aucune illusion sur la sainteté de beaucoup de ses pontifes. Les papes sont des êtres humains pécheurs qui ont besoin de la grâce de Jésus-Christ autant que n'importe qui.

Notez que seulement 95 des 266 papes de l'histoire sont reconnus comme saints ou sont présentement en voie de le devenir et plus d'un tiers de ces papes ont vécu dans les premiers siècles de l'Église.

 Deuxièmement, les pouvoirs de la papauté dépendent entièrement du Christ et de sa grâce et non de l'intelligence, de la sainteté ou de la sagesse (ou du manque de sagesse) de la personne qui se trouve à être pape. Dieu peut même utiliser des personnes gravement pécheresses à ses fins.

 En fait, le fait que l'Église ait survécu si longtemps et si bien même si beaucoup de ses dirigeants ont été hautement corrompus pourrait servir de preuve pour constater que l'Église est vraiment guidée par le Christ.

 Mythe 4: Le pape peut ajouter à la Parole de Dieu

 Vérité: En réalité, l'Église catholique enseigne que la révélation divine publique a déjà été donnée dans sa plénitude et que la tâche de l'Église, y compris celle du pape, est simplement de préserver, d'interpréter et de prêcher cet Évangile à tous les âges.

 Comme l'enseigne le Concile Vatican II, la fonction d'enseignement de l'Église (qui inclut la papauté) « n’est pas au-dessus de la Parole de Dieu, mais il est à son service, n’enseignant que ce qui a été transmis, puisque par mandat de Dieu, avec l’assistance de l’Esprit Saint, il écoute cette Parole avec amour, la garde saintement et l’expose aussi avec fidélité, et puise en cet unique dépôt de la foi tout ce qu’il propose à croire comme étant révélé par Dieu. « (Dei Verbum 10, Constitution dogmatique sur la Révélation Divine, Vatican II)

Ainsi, le pape n'a pas l'autorité d'ajouter à la Parole de Dieu. Il doit seulement l'interpréter fidèlement et la prêcher à sa génération.

 Mythe 5: La papauté est un genre particulier d'ordre sacré

 Vérité: Il n'y a que trois ordres sacrés: les diacres, les prêtres et les évêques. D'autres titres, comme celui de cardinal, d'archevêque, de patriarche et même de pape, sont simplement différentes fonctions que les évêques peuvent exercer. Au sens strictement sacramentel, le pape est simplement un évêque comme tout autre évêque et a les mêmes pouvoirs sacramentels.

 S'il est déjà évêque, un pape élu n'est pas ordonné pape; il assume simplement la fonction d'évêque de Rome et, ce faisant, reçoit tous les pouvoirs et les autorités qui viennent avec cette fonction. S'il démissionne de l'office papal (comme l'a fait le pape Benoît XVI en 2013), il perd tout pouvoir papal mais reste évêque.


Connaissez-vous d’autres mythes au sujet du pape?

 

Publié le samedi 18 novembre 2017 par Miguel MORIN, sur le site http://www.foicatholique.com, cet article est une traduction personnelle de l’article « 5 Myths About the Papacy That Too Many People Still Believe (Maybe Even You!) »